Anthony, Triumph Thruxton

Scroll this


anthony©exhalaison.jpg

 

 

anthony©exhalaison-2.jpg

anthony©exhalaison-5.jpg

anthony©exhalaison-6.jpg

anthony©exhalaison-7.jpg

anthony©exhalaison-4.jpg

Ton nom?
Anthony

Quel est le modèle de ta moto?
C’est une Triumph Thruxton de 2008

Quel est son surnom?
Ca dépend des jours. En général je parle d’elle en l’appelant « ma jolie », mon entourage sait instantanément de qui je parle.

Viennent ensuite les surnoms de tous les jours: ma belle, ma cocotte… C’est une fidèle amie que je vois tous les jours; donc peu importe son prénom; on a passé ce stade dans notre relation.

Je n’ai jamais entendu mon surnom en revanche. Une anglaise timide.

Quelles sont les modifications que tu y as apporté?
Je vais essayer de pas rentrer dans les détails et de parler des éléments les plus importants. Je voulais une moto unique, donc j’ai vraiment réfléchi à la manière dont j’allais l’habiller; en général, la première modif que tu réalises sur les Thruxton c’est de virer le garde boue arrière qui est vraiment énorme et assez peu esthétique. Ca m’a pris 6 mois mais je l’ai fait faire par une société appellee Motoboxusa en Californie. Josh, un des fondateurs qui est devenu un bon contact avec qui j’échange beaucoup depuis fabrique les pieces à la main, sur mesure et à la commande. Il m’a donc fabriqué un passage de roués avec un feu led intégrant toutes les lumières afin de donner à l’arrière de la Thruxton une allure très fine et très épurée.

A l’avant, même mot d’ordre: sobriété, épuration. J’ai fait installer un compte tour motogadget qui change radicalement du gros bloc compteur d’origine. Il est mal étalonné au niveau de la vitesse donc pour les limitations c’est un peu chaud mais je m’y suis habitué et ça donne un côté rock n’ roll à ma moto. Le guidon d’origine déja bas a aussi sauté ainsi que les rétroviseurs en forme de cornes; j’ai fait installer un guidon bracelet à la place avec des miroirs embouts de guidon. La moto est ainsi beaucoup plus compacte et a davantage un look « café racer »

Les échappements sont des mécatwins. Le son est pas le plus vrombissant que j’ai entendu mais comme il n’y a déja plus grand chose d’homologué sur la moto (y compris lesdits pots) je garde ceux la. Inutile d’ameuter les autorités. Déja qu’ils sont après nous… Maintenant, j’y toucherai plus trop. Elle me correspond bien comme ça.

J’adore l’univers Steampunk, je voulais donner à cette moto cette saveur à la fois d’huile et d’essence; mais également de modernité, qu’elle soit un peu intemporelle, rétrofuturiste : une DeLorean à deux roues quoi. J’aime le mélange des genres, ca me plait qu’on puisse associer moto et pop culture, a titre d’exemple, j’aime plutôt bien la Diavel; on dirait la Batcycle.

Ce que l’univers des motards signifie pour moi?
L’univers des motards c’est compliqué à définir parce qu’il existe presque autant d’univers que de motards. Je ne suis pas sectaire, je suis pas fan des moralisateurs qui te disent qu’un « vrai motard » est caréné comme un CRS ou ceux qui te jugent à la valeur de ton jean ou de tes pompes. Pour résumer, l’univers que j’aime est composé de simplicité en fait: des copains avec qui on va rouler, loin ou pas; et surtout avec qui on va boire des coups; des gamelles, des tatouages, du rock n’ roll, ne pas se prendre au sérieux. Après, c’est sur qu’on va se moquer de nos brêlons respectifs, à savoir qui a la plus grosse (de moto); mais tant que tu roules pas en Ducati, ça va; c’est supportable. L’univers de la moto, c’est ça; j’y ai trouvé des bons copains.

J’aime bien aussi qu’on ait un endroit pour se retrouver à Paris: Le Rivolux, 16, rue de Rivoli. Faut juste éviter de faire trop de bruit en arrivant et pas se garer trop « à l’arrache ».

Ce que je ressens?
L’avatange de la moto c’est que les sens sont vraiment mis à contribution. Je me faisais la reflexion avec une récente japonaise qu’on m’a prêté l’autre jour pendant que ma moto était en révision: c’est confortable mais tu ne ressens rien justement. Elle absorbe toutes les aspérités de la route; que tu roules sur pavé ou sur piste c’est la même chose.

La mienne, elle vibre au moindre changement de revêtement, et quand tu la pousses à fond (grand max 140, je dirais; mais comme mon compteur marche pas…) tu fais pas le mariole parce que tu te demande si la moto va tenir le choc. J’aime le côté imparfait de cette bécane. Le pire c’est sous la pluie: depuis qu’elle a chassé une fois dans un virage, je la conduis comme quand je passais le permis.

Après, quand je monte dessus, je me sens libre; rider ca vide la tête. on est pas enfermés, donc on a vraiment l’impression de pouvoir aller n’importe ou; un peu comme sur un bateau au milieu de l’océan. Tu vogues ou bon te semble, en jungle urbaine ou sur les longues nationales de nos campagnes. Ca fait un peu cowboy 2.0 de dire ça mais c’est tellement encore loin de la réalité… C’est difficile à expliquer en fait, j’invite vraiment les gens à passer leur permis; c’est que du bonheur après, quoi que tu conduises.
J’ai encore jamais fait de très long trip mais j’aimerais bien m’en organiser un; autour de la photo d’ailleurs, avec la moto comme sujet, un peu comme le nain de jardin d’Amélie Poulain.
En tout cas, avec l’assise café racer et les guidons bracelets; ce qu’on ressent souvent en fin de balade, c’est un sacré mal de dos couplé à un vrai plaisir de conduite et de liberté. Le café racer c’est un peu ça: abandoner toute notion de confort pour retirer tout le superflu.

Quels sont tes ateliers, garages, shop préférés ?
Le seul garage à qui j’ai laissé ma moto pour le moment c’est chez Triumph GB Motors à Bonneuil, où je l’ai achetée. L’équipe est jeune, cool, à l’écoute et j’aime bien les prépas qu’ils font sur certains modèles d’exposition, ils sont pas dans les codes de la marque ni dans ceux de la « mode ». Et puis une fois, j’ai lu une interview de max qui expliquait pourquoi il avait choisi Triumph comme marque. Je cite: « Parce que c’est une des seules marques de motos qui ne fait pas de scooter« . Cette phrase est drôle mais aussi pleine de bon sens sur l’esprit de la moto.

Concernant les fringues et accessoires, j’aime bien Indian Rocks à Bastille, C’est pas hors de prix et les fringues et accessoires ont du cachet. Après je suis pas hyper fidèle à un seul endroit.

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *